La crise de la BD

Les dessinateurs font la grève de la dédicace, manifestent pour réclamer des subventions, et même que trondheim propose de se déguiser en schtroumpfs, la révolution est en marche… oui mais ils ont tout faux, parce que c’est toute la culture papier qui est en crise.

Il fut un temps où la culture populaire écrite était sur le papier. J’ai connu cette époque bénie des lectures qui ne niquaient pas la rétine.

Et puis internet est arrivé, c’est moche mais c’est la vie, la culture populaire avec du texte n’a plus besoin d’investir dans du papier, et, horreur, voici le marché de la bd saturé de productions arrivistes médiocres sorties tout droit d’internet. C’est à dire que cette culture, en plus, elle est devenue gratuite, ce qui veut dire que ceux qui étaient payés pour la produire, bé là, ils sont dans la merde, ils vont devoir faire un boulot chiant, comme nous, comme cette nouvelle génération de dessinateurs du dimanche qui bossent à l’usine le reste de la semaine.

Les seuls qui ne sont pas niqués dans l’affaire ce sont les artistes underground, depuis le temps qu’ils ont appris à se démerder sans les éditeurs en vivotant d’économie informelle, et sans les médias en allant chercher le public eux-mêmes, pour eux cela ne changera rien.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s